Historique

    La paille a toujours été utilisée dans la construction : en mélange avec la terre sous forme de torchis, ou en chaume pour la couverture. A partir de 1850, l'invention de la botteleuse a changé la donne. Ces grosses briques de paille  sont en effet bien plus isolantes qu'en mélange avec la terre.

    La première utilisation historique des bottes de paille pour un bâtiment (une école) date de 1886 dans le Nebraska. Les bottes étaient alors utilisées sans ossature bois verticale, selon la méthode naissante des "murs porteurs", dite Nebraska.
    En Europe, c'est la maison Feuillette construite en 1920 dans l'entre-deux-guerres, qui met en évidence l'utilisation de la botte de paille intégrée à une ossature en bois. Cette maison de 100 m2 sur deux niveaux, en excellent état, a toujours été occupée. Mais au lendemain de la première guerre, l'état Français mise sur l'industrialisation de la construction et le "tout béton". Les savoirs-faire ancestraux des bâtisseurs commencent alors malheureusement à se dévaloriser.
    Il faut attendre 1973, avec la publication d'un article décrivant cette technique, pour que l'utilisation des bottes de paille comme matériaux de construction se répande à partir des USA. La construction en paille redémarre en France dans les années 1980. En raison du savoir faire des charpentiers français, ce sont les méthodes poteau poutre et ossature bois qui se sont ensuite répandues dans notre pays grâce aux auto-constructeurs et quelques pionniers. Actuellement, on estime le nombre de bâtiment en botte de paille en France à plus 3000 réalisations comportant maisons individuelles, habitats collectifs et ERPs.

    Aujourd'hui, la maison Feuillette a été rachetée par le RFCP et accueille le Centre National de la Construction Paille dont la vocation première est la sauvegarde de cet édifice et la création d'un espace dédié à la valorisation de la construction paille.

La botte de paille a la particularité d'être non standardisée. Du producteur au constructeur, la botte de paille est un matériau de construction isolant, composé de co-produit de l'agriculture céréalière locale et disponible en grande quantité. La botte de paille est issue d'une seule transformation et est directement mise en oeuvre dans la construction de bâtiments de très hautes performances thermiques.